Plateforme littéraire
Prix littéraires 2019

(nederlands)

(english)



Le prix Goncourt est attribué à Jean-Paul Dubois pour "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon".  Cet écrivain discret enfin couronné pour son profond humanisme !

Le prix Femina à Sylvain Prudhomme pour "Par les routes"

Le prix Renaudot à Sylvain Tesson pour « La panthère des neiges »

Le Grand prix de l'Académie française à Laurent Binet pour "Civilizations"

Le prix Goncourt est attribué à Jean-Paul Dubois pour "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon".  Cet écrivain discret enfin couronné pour son profond humanisme !  
« Et en rentrant en France, en ouvrant à nouveau les journaux, en écoutant les nouvelles du monde, je ne reçois que la même information sur la montée des eaux, la fonte des glaces, tout ce que nous savons sans trop nous en effrayer : l’embrasement du ciel, la disparition des bêtes, le flétrissement du vivant, le recul des formes de la vie, bref, l’usure du monde. »

Le prix Femina à Sylvain Prudhomme pour "Par les routes"
« Je le dis haut et fort : l’auto-stoppeur ne fuyait rien », 
il part pour « passer du temps avec des gens qu’on ne connaît pas encore » et l’« envie de connaître des hommes et des femmes abstraits, sans visage encore, sans contour précis ».

Le prix Renaudot à Sylvain Tesson pour « La panthère des neiges »
Une réflexion sur l’empreinte de l’homme sur le monde sauvage, sur son rapport à l’animal, et une ode à la contemplation et à la juste attente qui fait le ravissement des choses. « Or, je ne revois que la ruine, le chaos et la détresse »

Le Grand prix de l'Académie française à Laurent Binet pour "Civilizations". Une uchronie.
À ce jeu du « Et si ? », qui nous fascine toujours face aux infinies possibilités offertes par chaque instant, privé ou historique, Laurent Binet est passé maître. « Et si », imagine-t-il, des Vikings avaient abordé en Amérique vers l’an mille ? « Et si », le cheval, le secret du fer et des anticorps qui auraient rendu les populations locales résistantes aux maladies européennes avaient alors été transmis aux autochtones ?

Le Monde » remet son prix littéraire à Cécile Coulon pour « Une bête au Paradis »
"J’ai eu envie d’y aborder la question du corps des femmes dans le monde rural. Qu’est-ce qu’ils deviennent, avec leurs désirs, leurs métamorphoses, quand tout cela est secondaire, soumis au rythme des saisons, à la vie des animaux ? Est-ce que ces corps, qui ne sont pas moins forts que ceux des hommes, ont une place pour exister ?"

***